Formateur

Ils sont les acteurs primordiaux de la transmission de nos savoir-faire techniques et de sécurité.

Une véritable politique de formation doit être mise en place pour assurer le maintien des compétences et des connaissances des cheminots et garantir la continuité du service public ferroviaire.
La formation des agents de la SNCF doit être réalisée en priorité en interne.
Il est donc nécessaire d’augmenter les cadres d’organisation afin de permettre aux agents de pouvoir être formés sans attendre des délais atteignant parfois plusieurs années.
Les solutions externes ne peuvent qu’être des cas très particuliers et engagées à partir d’un épuisement de solutions propres à la SNCF.
La considération de cette fonction et de son rôle incontournable ne peut rester en l’état au risque de ne plus être en capacité d’assurer certaines formations sans en modifier le contenu, le temps nécessaire à l’appropriation par les cheminots stagiaires, les capacités de formation, voir d’externaliser.

La simplification des méthodes pédagogiques ne peut être le but recherché de toute formation c’est pourquoi les supports modernes doivent être utilisés dans le but unique améliorer l’appréhension des contenus de formation. La formation doit être organisée à partir des besoins exprimés par les cheminots et de ceux liés aux impératifs de maitrise permanente de la sécurité et des connaissances techniques.

Les formateurs sont des acteurs privilégiés pour améliorer la réglementation et construire les retours d’expériences techniques comme réglementaires.

Pour cela le nombre de formateur doit cesser de diminuer et leur rôle reconnu. Il est donc nécessaire d’améliorer leur déroulement de carrière. Les agents assurant les missions de tutorat doivent aussi être mieux considérés. L'accord formation doit s'appliquer.

Reportage photos

Bientôt vos photos ici !

Votre comité d'établissement Maintenance et Travaux, organise un grand concours photos libre et gratuit jusqu'en juin 2018.
Il s'agit de mettre en avant les gestes de nos métiers à travers le travail de l'Homme et sa valorisation.

Voir les modalités et le règlement.

Pour le CE M&T, l’intérêt des travailleurs passe par :
  • L’amélioration des conditions de vie au travail des formateurs et des stagiaires.
  • L’augmentation des cadres d’organisation.
  • Une revalorisation de l’indemnité de face à face.
  • Une revalorisation de l’indemnité fixe mensuelle de formateur permanent.
  • Un meilleur déroulement de carrière, par une réelle prise en compte lors des notations.
  • Le respect de l’accord formation et faire en sorte que la tenue du poste de formateur soit valorisante dans le cursus professionnel.
  • La nomination à F des agents formateurs Qualification E validés par leur DU au bout de trois ans.
  • La création d’une indemnité, pour les formateurs animateurs, à la qualification E et la reconnaissance dans le cursus professionnel en tant que poste en- cadrant des formateurs animateurs.
  • Une réelle reconnaissance des tuteurs à la qualification D2 minimum.
  • Le maintien, voire réouverture des Centres de Formation régionaux.
  • La mise en place de tutorat bien en amont des départs en retraite pour assurer la transmission des compétences, afin d’éviter de solliciter des retraités comme auto-entrepreneurs.
  • Le versement de l’indemnité de tuteur aux agents placés sur la qualification F.
  • La création de poste « transmission du savoir » en établissement pour aménager la fin de carrière.