Signalisation électrique SEG

Ce sont des agents chargés de la surveillance, l’entretien et la modernisation des installations de signalisation électrique et de l’énergie.

Garants de la sécurité des installations, ils peuvent superviser les travaux réalisés par des entreprises extérieures. Ils contribuent aussi aux travaux de renouvellement ou de création d’installations.

Ils assurent l’astreinte en roulement et sont ainsi amenés à intervenir en cas de dysfonctionnement d’une installation.

Une des composantes des métiers SEG est le VAS (Vérificateur des Appareils de Signalisation) qui assure la vérification des appareils de mesures, relais… !

Auparavant, les agents SEG entretenaient et dépannaient les installations propres à leur parcours, ce qui apportait une efficacité à leurs interventions par une connaissance accrue des sites aussi bien du point de vue installations, que des accès.
L’organisation de la production ne cesse d'être remaniée. Les petites équipes sur les parcours, sont transformées en collectifs de travail, qui rayonnent sur tout le territoire d’un secteur, voire d’une UO (ou plus).

Aujourd’hui l’entreprise externalise la pose et dépose d’installations de sécurité. Ce nouveau pas vers la privatisation fait courir un risque indéniable d’incidents graves. La maitrise de ce type d’installation doit rester interne.

Reportage photos

Bientôt vos photos ici !

Votre comité d'établissement Maintenance et Travaux, organise un grand concours photos libre et gratuit jusqu'en juin 2018.
Il s'agit de mettre en avant les gestes de nos métiers à travers le travail de l'Homme et sa valorisation.

Voir les modalités et le règlement.

Pour le CE M&T, l’intérêt des travailleurs passe par :
  • La maîtrise des évolutions techniques qui doivent répondre aux attentes de service public et au renforcement de nos savoir-faire de cheminots.
    Pour cela :
  • Les formations doivent comporter tous les modules permettant à un agent du SEG de maîtriser l’ensemble des techniques, tant en maintenance préventive que corrective. Le CE refuse donc toute formation au rabais qui consiste à habiliter un agent du SEG qu’à la seule réalisation de travaux ou de tâches spécifiques.
  • La mise en place immédiate d’une gestion prévisionnelle de compétences permettant l’embauche d’agent du SEG au statut, correctement formés
  • Le maintien de la notion de parcours
  • Le maintien des PAM et le respect des périodicités de maintenance
  • La prise en compte de la totalité des besoins de stages de perfectionnement
  • Une véritable reconnaissance des métiers de signalisation VAS
  • Le retour à l’équipement sur les fiches emploi repère 120 ou 443 pour les agents ABE et ESBE actuellement sur la fiche emploi repère 441
  • La mise en place d’un monitorat permanent pour répondre au maintien des compétences multiples liées à l’hétérogénéité des installations et des technologies.