Surveillant de travaux

Métier d’origine « Voie », ils participent à l’entretien des voies et également à la maîtrise d’œuvre travaux des opérations de maintenance et d’investissements réalisés par les entreprises extérieures.

Au grade de CEV, ils assurent des missions requérant des compétences affirmées de diagnostic, marchés, sécurité. Des attachés opérateurs ne peuvent donc pas exercer seul le rôle de surveillants travaux qui exige aussi d’être assuré par des agents maîtrisant la connaissance des installations en proximité.

Dans la quasi-totalité des métiers, le quotidien de travaux des infrastructures est trop souvent désorganisé et complexe. Dans ce contexte, des postes de surveillants travaux ont été déclinés dans d’autres métiers de l’équipement.

Ainsi pour les Agents, SEG, caténairistes, surveillants bâtiment par exemple, l’externalisation de certaines tâches a modifié le contenu même de leurs missions. La source rare du métier de surveillant travaux a été dévoyée par le besoin de surveillance de travaux. Souvent en première ligne, et mis en responsabilité par la Direction, la surveillance des travaux conduit à régler trop souvent les litiges, les contentieux et les dysfonctionnements.

Même si les agents assurant la surveillance de travaux sont incontournables et garantissent le service public, ils ne peuvent continuer à supporter l’augmentation de leur charge de travail et une programmation en dehors des limites de toutes réglementations.

C’est pourquoi, nous ne pouvons accepter une organisation qui ne va pas dans le sens des intérêts de l’entreprise.

Reportage photos

Bientôt vos photos ici !

Votre comité d'établissement Maintenance et Travaux, organise un grand concours photos libre et gratuit jusqu'en juin 2018.
Il s'agit de mettre en avant les gestes de nos métiers à travers le travail de l'Homme et sa valorisation.

Voir les modalités et le règlement.

Pour le CE M&T, l’intérêt des travailleurs passe par :
  • Les effectifs suffisants afin de garantir le service public de qualité et de supprimer le risque de cumul de responsabilité.
  • La nomination à D de tous les agents assurant les tâches de surveillants de travaux.