techniciens experts TO/TA/assistant

Les techniciens et les experts sont trop souvent laissés pour compte dans la reconnaissance des qualifications et dans les déroulements de carrière.

En effet bien souvent la direction préfère mettre en place des attachés TS ou attachés cadres plutôt que de faire évoluer ces agents qui connaissent parfaitement les hommes, les infrastructures et les modes opératoires.
Victimes de surcharge au travail, ils souffrent directement de la mise en concurrence des cheminots des services et de la perte de transmission des compétences et des savoir-faire.
Pourtant, les techniciens et les experts ont toujours été et sont au cœur du développement du GPF pour le faire progresser, permettre un haut niveau de sécurité et de qualité pour le service public ferroviaire.
Les qualifications D sont des techniciens sans rôle managérial avec une expérience du terrain qui participe à la transmission des connaissances et savoir- faire. Ce sont des référents techniques importants dans la conception, l’organisation et la réalisation de la production. Leur rôle ne peut être réduit à l’exécution des travaux.

Reportage photos

Bientôt vos photos ici !

Votre comité d'établissement Maintenance et Travaux, organise un grand concours photos libre et gratuit jusqu'en juin 2018.
Il s'agit de mettre en avant les gestes de nos métiers à travers le travail de l'Homme et sa valorisation.

Voir les modalités et le règlement.

Pour le CE M&T, l’intérêt des travailleurs passe par :
  • Une stratégie industrielle qui intègre le développement de l’emploi, de la formation et une réelle reconnaissance du savoir-faire et de l’expérience.
  • Une formation professionnelle initiale et continue de haut niveau.
  • Un temps nécessaire entre le prenant et le cédant d’un poste afin que s’effectue dans de bonnes conditions la transmission des savoirs et des savoir-faire.
  • Des marges de manœuvre suffisantes pour pouvoir organiser le travail des agents sous la responsabilité et/ou le tutorat des experts et techniciens.
  • Des formations d’actualisation de leurs connaissances, dans leur champ professionnel et, que les besoins de formation exprimés soient respectés sans report.
  • Une fiche descriptive de poste établissant clairement la charge de travail et les délégations de responsabilités.
  • Des tâches clairement définies, cohérentes, réalistes et débattues.
  • Une finalité du travail visible, que l’évaluation des résultats de l’activité soit inscrite dans le cadre du collectif de travail et se mesure uniquement à partir du contexte professionnel et des situations concrètes. Le résultat de cette évaluation et son impact sur le déroulement de carrière doivent être clairement exprimés aux agents.
  • L’arrêt des infractions et des dégradations en matière de règlementation du travail, que les responsabilités juridiques et sociales fassent l’objet d’informations et de formations et que leur exercice soit reconnu.
  • Que leur avis soit prépondérant, pour toute décision. Tout dirigeant doit pouvoir disposer des appuis techniques, experts, en proximité, dont il a besoin afin de réaliser l’activité dont il a la charge. Les techniciens doivent venir en appui des managers et non en concurrence.
  • Un déroulement de carrière pour les techniciens et les experts équivalent à celui des managers.
  • La possibilité pour un technicien ou un expert d’évoluer en qualification sur un même site, un même service ou établissement.
  • La possibilité pour un technicien ou un expert d’évoluer en qualification par l’accès à un poste de manager, sans période de probation.
  • Qu’il n’y ait aucun encadrement des salariés d’entreprises prestataires (Filiales,SNCF Inter Services, Prestataires informatique) en application notamment des prescriptions légales relatives au délit de marchandage de main d’œuvre.